Site internet réalisé par SITEWEB-EVOLUTION
club football ligue basse normandie district orne fff Uhlsport
facebook twitter

Fc Flers - Club

UN PEU D'HISTOIRE

1904 - 2004: 100 ans de football flérien

un peu d histoire

100 ans de football flérien, saison après saison, du premier match en 1904 jusqu'au dernier match en 2004, les exploits en Coupe de France, en Championnat, en Coupe Régionale et bien sûr les matchs de gala. Mais aussi les titres régionaux remportés par les jeunes.

 Les anecdotes, du ruban blanc jusqu'aux bottes en caoutchouc en passant par les coups de parpaluie, la Peugeot 203 à gagner, la pièce de monnaie, le couloir aérien, la coupe et l'avion...

 Les joueurs, présidents et dirigeants, du Docteur Guérin jusqu'à Robert Duchesnay, de Pierre Rabany à Jean Rousselet, de Jacques Gautier à Alain Jublan, d'Etienne Plessis à Deen Touré...

 

Historique

1904: Création et premières années du club, l'Union Sportive Flerienne

Février 1904, à l’initiative de MM. Duguey, Cardon, Pernelle et Caillot, a été créée la première association sportive de Flers. Elle regroupe quatre sections principales en 1914 en 1re série (ancienne D.H). À cette époque, l’équipe flérienne évoluait en 2-3-5

1918-1928: De l'U.S Flers au Sporting Athletic Flérien

En 1918, l’U.S.F change de titre et devient le Sporting Athlétic Flérien. Et c’est sous cette appellation qu’a lieu le premier événement de l’histoire du club. En effet, en 1922, Flers rate de peu l’accession en championnat de France, battue par Brest (0-0 en Bretagne et 0-2 à Flers).

1928-1945: Retour à l'U.S Flers, période d'Avant-guerre et de 2de Guerre mondiale

En 1928, le S.A.F reprend son ancien titre. Quatre ans plus tard, l’U.S.F est championne de Basse-Normandie de 2e division et rejoint l’élite régionale avec l’Olympique Bas-Normand (Cherbourg), le Stade St-Lois ( futur FC Saint-Lô Manche), Vire, Valognes et Dives. Il faut attendre la saison 38-39 pour voir les flériens réaliser un exploit. En effet, en coupe de France, ils éliminent le Stade lavallois (3-3 à Flers puis 3-1 à Laval) avant de chuter contre l’équipe parisienne du Stade français (section football). Pendant la seconde guerre mondiale, comme un peu partout en Basse-Normandie, le football a continué. C’est lors de la saison 44-45 que l’U.S.F accède à la Division d’Honneur de Normandie avec le Stade Malherbe de Caen, l'Union sportive normande, St-Lô et le club de l'AS Trouville-Deauville. C’est cette dernière équipe qui élimine Flers en 64e de finale de la coupe de France. Deauville d’ailleurs qui se fera sortir en16e par le Racing Club de Paris (appelé par la suite le Racing Club de France), futur vainqueur de l’épreuve.

1945-1965: L'après-guerre et "la montée"

Après la guerre, l’U.S.F a évolué de nombreuses années en Promotion d’Honneur de Normandie avant de descendre en 1re division et de connaître le purgatoire durant deux saisons (53-54 et 54-55). Mais sous l’impulsion de Raoul Diagne, ex-international français, 18 fois sélectionné en équipe de France, elle retrouve à nouveau la P.H. Après 7 saisons passées en P.H, l’U.S.F rejoint l’élite régionale à l’issue de la saison 1960-1961. Elle va rester 6 ans en DH-Normandie. C’est au cours de ces années que de prestigieuses équipes professionnelles viendront disputer des matchs de gala à Flers : le Stade de Reims notamment en 1964 avec Raymond Kopa et cela devant 3 000 spectateurs.

De la fin des années 1960 à la fin des années 1980

Le club flérien redescend en P.H à l’issue de la saison 65-66. Ce n’est qu’en 1974 que l'U.S Flers de Jacques Gautier accède à la D.H.R de Normandie. Quatre ans plus tard, sous l’impulsion d’Alain Jublan, c’est le retour en D.H de Normandie. Entre-temps, les juniors remportent le championnat de Normandie et c’est le seul titre de Normandie de l’histoire du club. Malheureusement, cette belle période ne va durer. L’U.S.F va connaître deux descentes successives passant de la D.H de Normandie à la D.H.R de Basse-Normandie, car, fin 1979, naît la ligue de Basse-Normandie. Le club est en pleine déconfiture mais il va rebondir sous l ‘impulsion, notamment d’Étienne Plessis. En effet, lui et ses joueurs réalisent le doublé coupe-championnat en 1985. Champions de D.H.R groupe ouest et vainqueur de la coupe de Basse-Normandie (victoire 1-0 sur l'Association sportive des PTT Caen) En 1987, ils remportent pour la 2e fois la Coupe de Basse-Normandie (victoire 2-1 aux dépens de Condé Sports). En fait cette coupe avait déjà été remportée en 1964 par l’équipe réserve de Flers. Les cadets ont réalisé le doublé coupe-championnat de Basse-Normandie en 1984. Champions de Basse-Normdie en 1976. Ils ont aussi évolué en championnat national « moins de 17 ans ». Champions de Basse-Normandie : poussins 1981. Coupe de Basse-Normandie : pupilles en 1986, minimes en 1988.

1989 à nos jours: La fin de l'U.S Flers, place au Football Club Flérien

En 1989, la section football de l’U.S.F devient indépendante et prend alors le titre de Football Club Flérien. Champions de Basse-Normandie : minimes 1991. Les cadets ont réalisé le doublé coupe-championnat de Basse-Normandie en 1992. C’est sous l’ère du président Jean Pierre Grisanti que Flers, entraîné par Philippe Fourrier, accède au niveau national à l’issue de la saison 93-94 (CN3, puis CFA2). Mais la saison en Nationale 3 est une saison galère et le F.C.F redescend en D.H. Le retour au niveau national se fait en 1997 avec l’accession en C.F.A 2, nouvelle appellation de la Nationale 3. Flers y restera pendant six années consécutives. C’est durant cette période que le club du bocage ornais va vivre ses plus grandes émotions et notamment au cours de la saison 1999-2000. Les juniors se distinguent au sein de la coupe Gambardella en 1999 (32e de finale perdu contre l'US Créteil-Lusitanos). En effet, lors de la saison 1999-2000, le F.C Flers atteint le 8e tour de la coupe de France (défaite contre le Stade brestois 29), cette année là est également celle de l’inauguration de l’éclairage du stade du Hazé (victoire 1-0 contre la réserve du Football Club de Nantes, avec sesMarama VahiruaSébastien Piocelle et Olivier Monterrubio). Au niveau présidentiel la succession est assurée, c’est une tradition au sein de l’association, par un ancien du club : Alain Jublan. C’est enfin la montée de la 1B en D.H. Le club comptant 400 licenciés évolue par la suite en D.H avec à sa tête Deen Touré, son entraîneur qui vient « d’importer » dans le club un nouveau principe d’organisation : la défense de zone. L’équipe première a terminé 3ème à une victoire de la place de barragiste. A ce moment là, l’équipe 1B évolue en D.S.R. Les 15 ans et les 13 ans en D.H. Le club organise le tournoi des métiers et le trophée Deb-Pouss. L’équipe n’est pourtant pas passée loin lors de la saison 2007-2008 avec une défaite lors du premier tour des barrages. La consolation pour les 550 licenciés du club aura été de voir son équipe s’imposer en finale de la Coupe de Basse-Normandie, au Stade Michel-d'Ornano, face à l’équipe de l’Union sportive alençonnaise 61(pensionnaire de CFA2).

En mai 2011, le FC Flers remporte le championnat de Division d'Honneur et accède au championnat de CFA2, huit ans après l'avoir quitté.

Au terme du championnat de CFA2 2011/2012, le F.C Flers redescend en championnat de Division d'Honneur de Basse-Normandie, un an après l'avoir quitté. Au terme du championnat de Division d'Honneur 2012/2013, le FC Flers s'impose contre les PTT Caen (3-1). Un succès qui permet aux Flériens de se maintenir en Division d’honneur.

Juillet 2010: championnat européen de football des moins de 19 ans

Lorsque l'aventure du championnat d'Europe U19 a commencé, Alain Jublan, président du FC Flers, ne savait pas encore quel retentissement allait avoir l'événement pour son club. « Après maintenant deux matchs au stade du Hazé, je suis comblé. Je partage le sentiment de fierté de tous les bénévoles qui se sont investis pour l'organisation des trois matchs sur notre stade. Cette semaine de juillet fera date dans l'histoire déjà longue du club. »

Avec déjà près d'un demi-siècle de licences, comme joueur bien sûr, puis entraîneur et enfin dirigeant dans son club de cœur, la réussite de l'événement est vécu par Alain Jublan comme une récompense. Jamais le stade du Hazé n'avait accueilli autant de monde (près de 4 500 spectateurs pour le match France-Autriche). « Lorsque nous nous sommes lancés dans l'aventure avec la municipalité nous avions en tête de réussir notre coup. La présence à nos côtés de Sandrine Laborie, responsable des équipements sportifs de la ville, a été d'une très grande aide. Sans l'aide logistique de la municipalité, la Ligue n'aurait pas validé notre candidature. »

Le match où les Bleuets ont brillé (victoire 5-0 contre l'Autriche) restera également dans les mémoires de beaucoup d'enfants du club. « Ca aussi c'est un sentiment de fierté. Après le fiasco de l'équipe de France de football en Afrique du Sud, les jeunes français ont su se montrer disponibles et sympas avec tous les petits ramasseurs de balles en leur signant des autographes. Ce renouveau de l'état d'esprit d'une équipe de France, mis à mal, a été vécu ici en direct sur notre stade. Flers restera dans les mémoires pour ça aussi. »

Dernier match du championnat U19 à Flers, avec en affiche : Espagne- Italie.

Nos Partenaires