Site internet réalisé par SITEWEB-EVOLUTION
club football ligue basse normandie district orne fff Uhlsport
facebook twitter

FC FLERS - ACTUALITES

INTERVIEW DES CHAMPIONNES DE FRANCE

17 Avril 2018

Mars

Deux semaines après le titre de championnes de France, Léa, Léonnie, Mélanie, Maëva et Eva nous ont livré tous les sentiments et réactions après un tel exploit.

 

Maëva Bouguet:
"De la fierté et de la joie bien évidemment. Je penses que nous l'avons commencé à le sentir quand nous sommes sortis des poules, mais nous avons vraiment commencé à y croire après avoir gagné les quarts de finales. Notre solidarité extraordinaire, inespéré..."
 
 
Eva Serey:
Mon sentiment est la joie et la fierté, je pense que le titre était possible lorsque l'on a battu Aubervilliers et que l'on s'est qualifiée pour la finale, le moment du coup de sifflet final, où l'on a toute éclatée de joie était un moment inoubliable.
 
 
Léonnie Chancerel:
Le sentiment qui me vient à l'esprit est que c'était une aventure extraordinaire, qu'que l'on peut vivre une fois dans notre vie, je pense que sur le moment on nous n'avons pas réalisé le titre quque l'on on venait d'obtenir.. À aucun moment, nous avons jamais lâché! On est resté soudées jusqu'au bout, aucune tension n'est apparue pendant cette semaine, on prenait chaque équipe au sérieux! Le moment où l'arbitre fait raisonner son dernier coup de sifflet et que tout le monde est venu me sauter dessus.  En deux mots, extraordinaire et inoubliable.
 
 
Léa Jenvrin:
Le sentiment qui me vient à l'esprit du fait d'être championne de France c'est de la fierté oui la fierté d'avoir était jusqu'à ce stade et d'avoir pu partager cette expérience avec plusieurs filles du même club et même de d'autres qui non pas du tout d'expérience dans le foot et avec qui je m'entends bien.
Le seul moment où pour moi le titre était accessible c'était au dernier coup de sifflet car il ne faut pas se le cacher, dans la tête de chacune des joueuses le mental était à 100%. Comme on dit "une finale ne se joue pas, ça se gagne" et peut importe la manière dans laquelle tu l'as remporté. Le titre tu le veut et tu te donnes tous les moyens pour y arriver. A aucun moment j'ai pu me dire que le titre allait être à nous même si notre groupe était vraiment soudé et qu'il y avait une très bonne solidarité. 
 
 
Melanie Kawamura:
Forcément de la joie, de la satisfaction.
Nous avons commencé à y croire dès les quarts de finales et grâce à tout les soutiens de nos camarades.
L'image est celle de la célébration faite ensemble après le coup sifflet final en finale.
"La solidarité" instaurée dans notre groupe, notre équipe.
 
 
L'ensemble des éducateurs et des dirigeants vous félicitent encore pour ce titre.
#teamfcflers
0 commentaire
Retour
  • Gazette N°12
  • gazette
  • Gazette 12/05 (1)
Toutes les gazettes
Aucun album cette saison.

ANNONCE

club football
 

Nos Partenaires