Site internet réalisé par SITEWEB-EVOLUTION
club football ligue basse normandie district orne fff Uhlsport
facebook twitter

FC FLERS - ACTUALITES

Le FC FLERS en quête de progré

13 Aout 2015

Article sur SportaCaen
Le FC Flers en quête de progression
 

Nouveau tour du propriétaire avec la présentation du FC Flers qui sera une des deux seules équipes ornaises sur la ligne de départ dans deux semaines. Méritoires sixièmes de l'exercice écoulé et finalistes de la coupe de Basse-Normandie, Mickaël Derouet et ses hommes tenteront de franchir un nouveau palier.

 

 

Bilan de la saison 2014/15

Première des trois équipes ornaises au classement final de la saison passée avec une 6ème place, le FC Flers de Mickaël Derouet, qui entamera sa troisième année sur le banc du Hazé, reste sur un exercice que l'entraîneur ornais qualifie de « positif ». « On peut toujours faire plus et mieux, admet-il, mais on a quand même disputé un 6ème tour de coupe de France, une finale de coupe de Basse-Normandie et obtenu cette 6ème place en championnat. » Qu'a-t-il donc bien pu manquer aux Flériens pour aller titiller un top 5 que bon nombre d'observateurs les voyaient en mesure de s'offrir ? « En championnat, on a clairement manqué de régularité, avoue Mickaël Derouet. Sur certains matchs, on a su rivaliser avec les équipes du haut de tableau mais notre manque d'efficacité dans les deux zones de vérité nous a souvent été préjudiciable. »

 

Mouvements de l'intersaison

Certes, le club flérien a enrichi son effectif, mais il ne faut pas occulter certains départs qui comptent dans la paysage de la DH bas-normande. Florian Guénerie, défenseur central gaucher, taulier de la charnière centrale qui lui a valu d'être appelé la saison passée par Franck Doudet dans la sélection bas-normande, n'a pas résisté à l'appel du pied du CFA2 et du FC Saint-Lô, club où il a fait ses classes dans le passé. Son compère Gérard Bopu a également fait le choix d'emprunter le même chemin pour tenter l'aventure à l'étage au-dessus, pendant que Djibril Kourouma, le massif attaquant guinéen, ne sera plus à la pointe de l'attaque des rouges, après un passage éclair de quelques mois au Hazé.

 

Mickaël Derouet a donc œuvré pour rééquilibrer son groupe, tout d'abord « en intégrant quelques jeunes » du sérail. C'est ainsi que les défenseurs Vincent Soinard et Roman Corfmat, ainsi que le milieu de terrain Théo Veyrinas se verront offrir la chance de faire leurs preuves avec leur club formateur. Quatre garçons arrivent quant à eux d'un environnement extérieur. Stanislas Leconte, défenseur central expérimenté en provenance de Dives et bien connu dans la région, ne sera pas dépaysé pour avoir porté les couleurs flériennes du temps du CFA2. Il faut regarder plus loin dans l'hexagone pour trouver trace des autres garçons amenés à poser leurs valises. Le technicien flérien s'est attaché les services d'un gardien de but : Kévin Faraco arrive tout droit d’Istres. Le milieu de terrain camerounais Stéphane Ballé, transfuge du FC Chartres en CFA2 et Johan Platon, ex-attaquant de l'US Saint-Omer (DH Nord) complèteront le rayon des nouvelles têtes.

 

Forces et faiblesses

A l'orée d'une troisième saison sur le banc du FCF, l'entraîneur est loin de partir dans l'inconnue avec ce groupe certes remanié mais loin d'être transformé. Un groupe qui, aux yeux de son guide « sera probablement plus expérimenté avec les jeunes qui auront l'avantage de mieux connaître le niveau et en apportant davantage de vécu, ce qui peut nous apporter dans l'approche de certains matchs. » Ayant repris la saison assez tardivement « après avoir fini le 21 juin avec la finale de coupe de Basse-Normandie », c'est un groupe « à l'état d'esprit parfait et particulièrement motivé » qui a rechaussé les crampons et que son coach estime animé d'une « meilleure force collective » pour les mois de compétition à venir. Un sens collectif insufflé selon son leitmotiv : « chaque joueur doit s'épanouir individuellement pour le bien du collectif. »

 

La jeunesse, « une équipe jeune peut être amenée à perdre en exigence si certaines échéances perdent de la saveur » (Derouet), pourrait néanmoins être la seule zone d'ombre aux yeux du technicien ornais.

 

Ambitions

Pas d'objectif comptable clairement affiché dans les propos de Mickaël Derouet. « Nous allons nous évertuer à continuer notre progression et tout d'abord bien nous préparer. Malgré tout nous serons ambitieux, mais comme environ un tiers des équipes de ce championnat », avoue le cornac ornais. Pour cela, il faudra « bien commencer » et « prendre le bon wagon ». L'entame leur a pour l'occasion octroyé un début d'exercice qui les verra se frotter successivement aux deux promus (la MOS et Vire) avant de se déplacer à Ducey. Un calendrier idéal pour composter un ticket pour les sommets et devenir un des chefs de bord de cette DH ? La vérité du terrain livrera son verdict.

 

La DH vue du Hazé

Pas le genre de jouer finement au jeu des pronostics dans les travées du Hazé. Plutôt une pré-analyse généraliste qui fait dire au patron de la maison rouge « qu'un groupe homogène devrait se dégager vers le haut. Même si certaines formations ont sûrement un chouia d'avance, je vois bien 6 ou 7 équipes capables de se mêler à la lutte pour les toutes premières places » avant de glisser une métaphore bien sentie en guise de conclusion : « il y aura de belles voitures mais je ne vois pas de Ferrari au départ. La question est de savoir quelle écurie tiendra la vitesse le plus longtemps possible. » Les moteurs chauffent depuis deux semaines et ça risque de vrombir pendant dix mois. Jusqu'à ce que le drapeau à damiers ne livre ses vérités à la fin du mois de mai.

0 commentaire
Retour
  • Gazette N°11
  • gazette
  • Gazette 12/05 (2)
Toutes les gazettes
Aucun album cette saison.

ANNONCE

club football
 

Nos Partenaires